Fillon et Le ParisienDur réveil ce mercredi et pour ne rien arranger j’ai découvert avec une pointe d’inquiétude la Une du Parisien. Juste le temps d’avaler un petit noir chez le Chinois du coin, les yeux rivés sur l’écran du Rapido et me voilà plongé dans la lecture de mon quotidien préféré. La Une, donc. Et un titre qui fait mal : « La vraie nature de François Fillon ». Pas bandant du tout ce choix de mes amis de Saint-Ouen. Et la photo qui illustre la couv’ est encore moins sexy. On apprend que notre Premier ministre n’est pas si discret que ça et que c’est un meneur d’hommes. Ce qui me fait doucement marrer, c’est qu’il est depuis plus de trois ans à Matignon et qu’il semble seulement aujourd’hui le découvrir. Bref, je continue à feuilleter le journal. J’ai lu avec délectation cette histoire de femme restée trois semaines dans sa salle de bain. Pour alerter ses voisins, elle tapait sur les murs. Seulement, voilà, elle faisait tellement de bruit que ses voisins ont fini… par faire circuler une pétition ! Hallucinant. Audrey Pulvar Je tombe sur l’affaire « people » de la semaine : l’affaire Pulvar. Et là, je me marre encore. L’animatrice d’I Télé, se résigne à souhaiter la défaite de son compagnon, Arnaud Montebourg, candidat aux primaires socialistes. Quelle idée aussi de se mettre en couple avec un politique.

On reste dans le people avec les chamailleries des candidats de la topissime émission « Qui veut épouser mon fils ? ». Alban ferait chanter Angélique et le couple qu’on croyait solide est en train de rompre. On apprend qu'Alban est désormais avec Elodie. Une blondinette qui serait à l’origine de ce bordel. Du coup, Angélique réplique et porte plainte pour chantage : "Aujourd'hui, Alban renie cette relation et déclare des choses fausses à mon sujet. Il m'a même appelée lundi dernier pour m'insulter et me menacer de diffuser quatre sextapes prises à mon insu si je divulguais des photos de nous. (...) Je souhaite qu'il me fasse des excuses publiques et retrouver ma dignité." Mais ce n'est pas des excuses que le candidat apporte sur le plateau de Direct 8, allant jusqu'à nier l'existence des fameuses sextapes. Interviewé dans Public il ajoute : "Je pense qu'elle a du mal à encaisser et qu'elle a voulu se venger ou faire un coup de pub." Giuseppe, lui, continue de nous faire marrer avec ses dernières déclarations : « Je passe pour un fou », déclare-t-il. Mais non, mais non, tu n’est pas fou mon fils ! Pour finir, j’ai déniché une annonce immobilière qui m’a fait rêver. Tout près de chez moi, dans le quartier du Marais, un hôtel particulier est à vendre. Le descriptif ? Cet hôtel particulier est classé monument historique, dans le prestigieux quartier du Marais. L'hôtel est divisé en plusieurs lots à usage d'appartements et de bureaux. Cet ensemble est vendu dans sa totalité pour 1700 m² habitables + 400 m² de cours et passages couverts, 45 m² de terrasses, 18 parkings et un immeuble d'appartements, dans le secteur classé du Marais, de 1500 m² habitables. Le prix ? Quasiment rien : 34.965.000 euros, frais d’agence inclus.

Retrouvez toutes ces infos sur OmriMag