Hot Truck Radio

''Hot Truck Radio, une toute jeune radio associative sur le Net lance un pavé dans la mare : l’exploitation abusive des nouveaux talents dans les bars. Depuis quelques temps, les artistes qui veulent se produire dans les bars doivent accepter des règles opaques, voire totalement illégales que leur imposent des patrons de bars. Un scandale que veut dénoncer aujourd’hui la radio.''
Ecoutez la radio

La jeune radio parisienne Hot Truck Radio, qui diffuse sur Internet depuis janvier dernier, a décidé de mener un combat salutaire contre l’exploitation abusive des nouveaux talents et des artistes émergents dans les bars. Le phénomène est en pleine explosion et s’amplifie jour après jour. Francky, un auditeur de Hot Truck Radio, raconte : « Je suis bassiste dans un petit groupe de rock. Un jour, je me suis rendu dans un bar du 10ème arrondissement pour leur proposer de jouer avec mes copains. Le patron du bar m’a proposé de jouer un soir de la semaine avec pour rémunération un pourcentage du Chiffre d’affaire. En gros, si le bar faisait 1000 euros de CA le soir de la prestation, notre groupe touchera 10% de ce CA, si le bar faisait 2000 euros, on toucherait 15%. Il m’explique que plus il y aura de clients, plus on touchera. Il m’a demandé de faire la promo de la soirée en lui apportant une affiche de notre groupe et en annonçant notre prestation sur Facebook. Le soir du concert, le bar était plein. On s’est donné comme des malades, on a tout déchiré, les gens étaient contents. Peu avant minuit, le patron du bar m’a dit que le CA n’avait pas été atteint malgré le fait qu’au moins un tiers de la salle était composé que de nos amis ! Pour le patron, la plupart des gens qui étaient là étaient en fait des habitués ! Résultat, on a dû se partager 40 euros à quatre ! On hésite maintenant à se produire dans les bars ».

Pour les responsables de Hot Truck Radio le cas de Francky n’est pas isolé. La radio reçoit depuis sa création de nombreux témoignages similaires d’abus. « Trop, c’est trop, tempête la direction de Hot Truck Radio qui veut aujourd’hui alerter les pouvoirs publics d’un système quasi mafieux et totalement illégal. « Cette pratique est totalement illégale et va à l’encontre des droits fondamentaux des artistes. Avec ce genre de pratiques, on finit par piétiner la création musicale et ceux qui perdront ne seront pas que les artistes mais aussi les spectateurs. » Hot Truck Radio veut aussi alerter les pouvoirs publics sur un autre phénomène ; les scènes ouvertes. Les scènes ouvertes sont devenues au fil des mois une véritable industrie. Sous prétexte de donner une chance à des jeunes artistes de se faire connaitre, on exploite à fond le filon car dans tous les cas la prestation est totalement gratuite ! Là encore, l’artiste se fait berner pour le seul avantage des patrons de bars ! »

Hot Truck Radio devrait rendre publique une enquête sur ces pratiques le 21 juin prochain, à l’occasion de la Fête de la Musique. D’ici là, la radio prépare une pétition nationale qui sera disponible sur Internet et les réseaux sociaux

Ecoutez la radio