Quand je vole, ce n’est pas vraiment moi qui vole, c’est le monde qui tombe, dit-il. Pour en réchapper, la peinture de Pierre Fichefeux crée une nature rêvée peuplée de singes qui repoussent le Mal. À Point Éphémère, à travers une dizaine de toiles, il nous entraîne dans les méandres telluriques de ses volcans, nous protège de leurs fumeroles en nous invitant dans le ventre de ses tipis et laisse couler la rivière, témoin des ébats simiesques.

Tout se brise, tout se rajuste ; éternellement s’édifie la demeure de l’être. Avec une feinte naïveté, Pierre Fichefeux convoque Nietzsche sans prétention et illustre les mythes fondateurs de Jung.

N’essayez pas de comprendre, vous risqueriez de voir danser des singes morts.

Du 30 avril au 30 mai
Pierre Fichefeux
Tous les jours de 14h à 19h • Entrée libre

Plus d’informations sur Pierre Fichefeux sur son site

Vidéo La mort du Monde de Cheval Blanc, extrait de l’album Révélations © Pierre Fichefeux :



**********************************************************************************************************
Pour être au courant des dernières nouvelles, pensez à vous inscrire à la Newsletter ici.

Le site : http://www.01casting.com
Le Réseau : http://lereseau.01casting.com
Le Groupe Facebook : http://www.facebook.com/group.php?gid=6361834902
La Page Facebook : http://www.facebook.com/pages/01CASTINGCOM/187851747632
Sur Twitter : http://twitter.com/01CASTING_COM
Sur Myspace : http://www.myspace.com/01casting