A voir absolument en anglais (pour se régaler des différents accents des personnages à la fois couleur locale et plus classique), on découvre l'ambiance de la Nouvelle Orléans comme on peut se l'imaginer. La musique, comme souvent dans les Disney, occupe une place importante dans le dessin animé mais à juste dose. Les chansons sont bien écrites (pour la version française, je ne pourrais donner mon avis) et superbement interprétées, collant parfaitement au décor et au personnage chantant.

grenouillePour ce qui est des origines du film, les scénaristes se sont inspirés d'un conte : "La Princesse Grenouille". Sorti tout droit de la mythologie slave, il raconte l'histoire d'un roi qui, pour déterminer son successeur, fait tirer une flèche à l'aveuglette à ses fils qui devront épouser la femme sur laquelle cette flèche tombera. L'une d'elles tombe dans un marais ce qui force le prince à épouser une grenouille qui se révèlera être la plus belle des princesses.

On retrouve comme depuis quelques années chez Disney, une sorte d'anti héros dans le personnage du prince Naveen. Il est beau et séduisant tel un prince mais n'a jamais travaillé de sa vie. Lors des premières scènes, on voit un personnage qui est fondu de jazz (omniprésent dans le film) et qui aime s'amuser sans penser au lendemain.
On retrouve à l'opposé Tiana, jeune fille travailleuse qui rêve d'ouvrir son restaurant et qui fait tout ce qu'il faut pour y parvenir, sans compter sur une aide providentielle. Elle, contrairement à son amie d'enfance (petite fille riche et pourtant adorable), ne croit pas aux contes de fées et, détail important, n'embrasserait une grenouille pour rien au monde !

rueOn se doute déjà que ces deux là vont finir par s'apporter l'un l'autre leurs qualités et bien sûr, finir ensemble. C'est la magie de Disney. On est loin des princesses naïves des débuts et du prince charmant qui n'était là qu'en guise de décoration, heureusement !

Le décor est ancré en Amérique (pour la première fois chez Disney), à la Nouvelle Orléans, à une époque réelle (les années folles). Il n'en fallait pas moins pour rendre hommage aux monstres sacrés de ce genre musical : Ray Charles et Louis Armstrong.
Voilà qui explique la rencontre d'un alligator nommé "Louis", joueur de trompette et une luciole baptisée "Ray" et amoureux fou d'Evangéline. Et pour courroner le tout, la musique a été orchestrée par Randy Newman (auteur également des musiques Pixar de Toy Story, Monster and Inc...). J'ai adoré tout les titres, sans exception, avec peut-être une préférence pour "Down in New Orleans", "When We'Re Human" et "Almost There".

En somme, un Disney à voir absolument, de préférence en VO (les accents inimitables en français), pour faire passer un agréable moment à ses oreilles, ses yeux et tout le reste ! Adultes, ne pas s'abstenir.



Des infos concernant les voix et la bande originale :

Voix originales

La Princesse Tiana : Anika Noni Rose
Charlotte LaBouff : Jennifer Cody
Dr. Facilier: Keith David
Mama Odie : Jenifer Lewis
Ray : Jim Cummings
Louis : Michael-Leon Wooley
Prince Naveen : Bruno Campos
Lawrence : Peter Bartlett
Eli "Big Daddy" LaBouff : John Goodman
Eudora : Oprah Winfrey

Voix françaises

China Moses : La Princesse Tiana
Alexis Tomassian : Le Prince Naveen
Liane Foly : Mama Odie
Anthony Kavanagh : Ray
Frantz Confiac : Docteur Facilier
Thierry Desroses : James, le père de Tiana
Annie Milon : Eudora, la mère de Tiana
Richard Darbois : Louis
Jacques Frantz : Eli "Big Daddy" LaBouff
Dorothée Pousséo : Charlotte adulte
Clara Quilichini : Tiana enfant
Ambre Foubert : Charlotte enfant


Bande Originale

"Never Knew I Needed", chantée par Ne-Yo
"Down In New Orleans (Prologue)", chantée par Anika Noni Rose en "Tiana"
"Down In New Orleans", chantée par Dr. John
"Almost There", chantée par Anika Noni Rose en "Tiana"
"Friends On The Other Side", chantée par Keith David en "Dr. Facilier"
"When We'Re Human", chantée par Michael Leon-Wooley en "Louis", Bruno Campos en "Prince Naveen" et Anika Noni Rose en "Tiana", avec Terence Blanchard à la trompette
"Gonna Take You There", chantée par Jim Cummings en "Ray", avec Terrance Simien à l'accordéon
"Ma Belle Evangeline", chantée par Jim Cummings en "Ray", avec Terence Blanchard à la trompette
"Dig A Little Deeper", chantée par Jenifer Lewis en "Mama Odie", avec le Pinnacle Gospel Choir
"Down In New Orleans (Final)", chantée par Anika Noni Rose en "Tiana"
"Fairy Tale / Going Home", instrumental
"I Know This Story", instrumental
"The Frog Hunters / Gator Down", instrumental
"Tiana'S Bad Dream", instrumental
"Ray Laid Low", instrumental, avec Anika Noni Rose en "Tiana"
"Ray / Mama Odie", instrumental
"This Is Gonna Be Good", instrumental


Bande Annonce en français :



Making of :




**********************************************************************************************************
Pour être au courant des dernières nouvelles, pensez à vous inscrire à la Newsletter ici.

Le site : http://www.01casting.com
Le Réseau : http://lereseau.01casting.com
Le Groupe Facebook : http://www.facebook.com/group.php?gid=6361834902
La Page Facebook : http://www.facebook.com/pages/01CASTINGCOM/187851747632
Sur Twitter : http://twitter.com/01CASTING_COM
Sur Myspace : http://www.myspace.com/01casting