JOTommie Smith et John Carlos, qui remportèrent respectivement la médaille d'or et la médaille de bronze du 200 mètres, sont montés sur le podium, tête baissée sans baskets en levant leur poing ganté de noir, afin de dénoncer la discrimination raciale qui sévissait alors aux Etats-Unis d'Amérique. Tommie Smith faisait partie des Black Panters et John Carlos représentait l'unité des Noirs américains. « Nous ne sommes pas les braves garçons, ni de braves animaux que l'on récompense avec des cacahuètes. Si les gens ne s'intéressent pas à ce que les Noirs pensent en temps normal, qu'ils ne viennent pas voir les Noirs courir en public...Ce geste peut servir à montrer à un jeune qu'il n'a pas à attendre l'âge de la retraite pour marquer le monde de son empreinte ». John Carlos



« L'Amérique blanche ne nous reconnaît que comme champions... » Tommie Smith

Ces actes mémorables eurent des conséquences irréversibles dans leurs vies: exclus des Jeux Olympiques, interdits de compétition, ces athlètes n'éprouveront aucun regret, ni remords pour le geste qu'ils ont fait.

Devenus des légendes dans le monde noir, ils seront toujours vu comme des modèles de courage et de détermination pour tous ceux qui veulent s'élever contre l'injustice et l'oppression.